Le TMMi : un standard plein de bon sens!

Sondage international sur les bénéfices du TMMi

23 juin 2021

Par Véronique Cyr
Directrice des communications et du marketing
Directrice des services professionnels
Zentelia, firme de génie logicielle et expert en assurance qualité logicielle

Le TMMi signifie Testing Maturity Model Integration et est divisé en cinq niveaux de maturité, allant du niveau 1 – Processus chaotique au niveau 5 – Processus en optimisation. Il s’agit d’un guide indépendant et d’un cadre de référence pour l’amélioration des processus de test au sein des organisations.

Il a été développé selon le modèle CMMi (Capability Maturity Model Integration), lui-même créé par l’armée américaine pour évaluer le niveau de maturité d’une organisation concernant le développement de systèmes, de produits et/ou de logiciels. Le TMMi est une branche spécialisée du CMMi et se concentre sur les tests logiciels. Élaboré par une communauté de scientifiques, le TMMi est maintenant porté par une fondation présente sous forme de chapitres partout à travers le monde et est notamment bien implanté en Europe et en Asie, alors qu’il s’étend de plus en plus en Afrique et dans les Amériques.

Au Canada et au Québec, il est encore méconnu, mais devrait gagner en visibilité puisque le CSTB-CCTL (Canadian Software Testing Board-Comité canadien du test logiciel) vient tout juste d’en prendre la responsabilité au pays. 

Les niveaux de maturité

Ce modèle éprouvé permet aux organisations d’être évaluées et de progresser vers l’amélioration de ses processus de tests.

Des gains en efficacité clairement identifiés

La fondation TMMi vient tout juste de dévoiler les résultats d’un premier sondage international effectué auprès d’organisations utilisatrices du TMMi. De ce rapport, que vous pouvez consulter ici dans sa version originale anglaise, ressort un très haut niveau de satisfaction.

À la question suivante : Quels bénéfices avez-vous obtenus en adoptant les recommandations proposées par le modèle TMMi?

  • 88 % des utilisateurs du TMMi constatent une amélioration de la qualité des produits par exemple, la réduction des risques liés aux produits et/ou la réduction du nombre de défauts.
  • 77 % disent observer couramment une meilleure efficience des tests, par exemple, l’augmentation de la productivité des tests.
  • 84 % indiquent une amélioration de la conformité, par exemple, l’obtention de la certification des tests et/ou la conformité aux normes.
  • 77 % disent que cela eut un effet positif sur le capital humain, par exemple,  grâce à l’amélioration de la discipline de l’ingénierie de test et/ou l’amélioration du moral de l’équipe.

World-Wide User Survey p. 14 │2020-2021 │www.tmmi.org

202 organisations ayant utilisé le TMMi ont été invitées à participer à cette enquête. De ce nombre, 64 % ont répondu aux questions. La marge d’erreur est de ­­­± 5%.

De façon plus détaillée:

L’amélioration de la qualité des logiciels, l’augmentation de la productivité des tests, l’obtention de la certification TMMi et la réduction du risque produit sont les principales raisons invoquées pour lancer un projet d’amélioration des tests basé sur  le modèle TMMi. Les bénéfices que les organisations tentent d’atteindre varient en fonction de leurs objectifs commerciaux. Notez qu’environ un tiers des utilisateurs de TMMi ne sont pas principalement intéressés à devenir une organisation certifiée TMMi; ils se concentrent généralement sur des gains autres qu’apporte l’amélioration des processus de test.

World-Wide User Survey p. 15 │2020-2021 │www.tmmi.org

Un modèle utilisé aussi au Québec

Dans le cadre des analyses que nous réalisons auprès de nos clients, nous utilisons le modèle TMMi ou nous nous en inspirons. Notre équipe de consultants en assurance qualité logicielle compte un expert certifié TMMi Professionnal et bientôt deux autres. L’utilisation de ces standards rassurent chaque fois nos clients qui disent apprécier la réputation, la solidité et la science derrière ce modèle.

Le TMMi utilise le même langage et va de pair avec la norme ISTQB. Le TMMi s’adresse donc aux organisations, tandis que l’ISTQB s’adresse aux individus qui veulent développer leurs compétences en tests logiciels. Selon notre expérience, tant les contenus que les liens entre les deux standards ont plein de bon sens!

Notons que 87 % des utilisateurs du TMMi utilisent le modèle de certification ISTQB pour former leur équipe et renforcer leurs connaissances et compétences en matière de tests. Seulement
13 % ne l’utilisent pas.

World-Wide User Survey p. 19 │2020-2021 │www.tmmi.org

ISTQB® is a registered trademark of the International Software Testing Qualifications Board.
CMMI® is registered in the U.S. Patent and Trademark Office by CMU.

 

Par Véronique Cyr
Directrice des communications et du marketing
Directrice des services professionnels

Zentelia, firme de génie logicielle et expert en assurance qualité logicielle









    Partagez-nous vos commentaires et vos questions